REPRODUCTION CHEZ LA FURETTE

Les généralités sur le cycle sexuel de la furette :
La furette est capable de se reproduire dès ses premières chaleurs vers l'âge de 6 mois environ. Les chaleurs sont très longues chez la femelle, souvent plusieurs mois et c'est l'accouplement qui déclenche l'ovulation donc la fin des chaleurs. Il ne faut pas laisser une furette en chaleurs pendant plus d'un mois car elle risque alors de développer un très grave problème de santé appelé hyperoestrogénisme.
La saillie doit donc être effectuée rapidement après le début des chaleurs pour éviter à la furette de rester trop longtemps en chaleurs. Dans l'idéal, la saillie a lieu quinze jours après le début des chaleurs.

 

GESTATION

Le premier signe d’un accouplement réussi, est la vulve de la femelle qui est alors fendu et qui va, 2 ou 3 jours après les coïts, diminuer de volume.
Si tel est le cas, la gestation débute et dure en moyenne 42 jours (plus ou moins 2 jours).
Une femelle pleine ne change pas spécialement de caractère mais va dormir plus longtemps qu’à la normale et manger davantage. L’alimentation d’une future maman est importante car la miss doit nourrir plusieurs furetons et produire un bon lait.
Il arrive cependant qu'il n'y est pas eu fécondation, dans ce cas, l'ovulation se produit néanmoins et se poursuit par ce que l'on appel une pseudo-gestation. La femelle agit comme si elle était pleine, va même prendre du poids au niveau du ventre et des glandes mammaires. Comme pour une vrai gestation, au terme d'environ 42 jours cette dernière va adopter le même comportement qu'une mère envers un objet de son choix, peluche, son maître, etc...
Ce phénomène va disparaître au bout de quelques jours, après quoi la fausse maman va reprendre une activité de furette normale.
C'est pourquoi, il est préférable de faire une visite chez son vétérinaire 3 semaines après le coït pour vérifier la présence de petits, car il est inutile de séparer une femelle en pseudo-gestation de ses congénères.
Pour les femelles fécondées, environ 15 jours avant la date prévu de mise bas, il est important de séparer cette dernière de ses congénères et de réduire les sorties jusqu’à ce qu’elle ne sorte que quelques minutes par jour.

Afin :1) D'éviter tout "grignotage" de bébés par les autres furets,
 2) D'éviter que la maman ne néglige ses petits pour essayer de sortir si on l'isole trop tard.